Le journal Les Echos a mis à l'honneur le Fnac Live et Tick&Live dans un article paru sur son site le 05/07/19 : https://www.lesechos.fr/industrie-services/services-conseils/le-festival-fnac-live-un-outil-marketing-pour-le-distributeur-1035936

Vous trouverez ci-dessous la retranscription de l'article.


Le parvis de l'Hôtel de Ville de Paris noir de monde, d'un public jeune, mercredi soir pour écouter Aya Nakamura, plus mélangé jeudi soir pour faire un triomphe à Eddy de Preto, en attendant le bouquet final vendredi soir avec les sons des musiques électroniques du DJ Agoria : pas de doute, en neuf éditions le Fnac Live a fait sa place dans le paysage des festivals parisiens. Totalement gratuit, il attire en trois jours quelque 100.000 personnes au coeur de la capitale.

L'objectif du distributeur n'est pas d'en faire un événement rentable, mais de consolider les liens de l'enseigne avec ses clients, et surtout conquérir le coeur de la clientèle la plus jeune sachant que l'âge moyen des clients en magasin est de 45 ans.

« C'est à la fois un événement d'image, une façon d'animer la filière musicale et un tremplin pour de nouveaux talents », ajoute le responsable des  actions culturelles du groupe Fnac Darty, Benoît Brayer.

Cette année 28 artistes étaient programmés, dont environ 30-40 % de têtes d'affiche et surtout des artistes en développement. « C'est notre marque de fabrique que de miser sur l'émergence : il y a deux ans nous avons programmé Eddy de Pretto, aujourd'hui c'est une star. Idem pour Aya Nakamura ou Clara Luciani », se félicite le programmateur.

15 millions de tickets culturels.

Lors des performances, la Fnac fait la promotion des albums et des concerts à venir des artistes, sur écran géant. « Nous avons constaté que cela avait un impact positif sur le remplissage de leurs concerts de rentrée », poursuit Benoît Brayer. Une aubaine pour les artistes comme pour l'enseigne qui vend 15 millions de tickets par an pour des événements culturels.

Le Fnac Live est monté en puissance progressivement avec 45.000 festivaliers la première édition, et dès la cinquième, une affiche forte, avec notamment un concert de Christine and the Queens.

Une scène intérieure, dans l'Hôtel de Ville, pour des concerts plus intimistes, est venue s'ajouter à celle située sur le parvis.

Le festival se décline déjà à l'étranger, en Espagne.

Tick & Live dynamise la billetterie des organisateurs d'événements avec Delight.

« Trop de places sont invendues chaque soir : notre ambition est d'accompagner les producteurs par des outils efficaces »,explique Arnaud Averseng, pésident de Tick & Live, filiale de France Billet (groupe Fnac Darty). Il veut bâtir avec la start-up Delight un écosystème de modules complémentaires à ses logiciels de billetterie (Aparté et Datasport). Le premier module, Reports by Delight, doit permettre aux organisateurs d'optimiser leurs revenus en leur facilitant l'analyse des données clients. Suivront, au sein de l'offre Tick & Live Connect, des modules concernant la gestion de campagnes email et SMS, l'achat d'espaces publicitaires en ligne, la gestion du cashless et celle des espaces VIP.

Martine Robert